ÊTRE ACTEUR DE LA TRANSITION NUMÉRIQUE

La transition numérique est en marche, avec l’avènement de nouveaux outils et de nouveaux acteurs. Elle nous invite à repenser les méthodes d’organisation et de traitement de l’information. La collaboration gagne une place majeure dans ce processus en développement.

Dans le domaine de la construction, le BIM, autrement dit le « Building Information Modelling » ou la « modélisation des données du bâtiment », est un moyen majeur de la transition numérique. C’est un processus qu’ARTEMIS INGENIEUR intègre à chacun de ses projets.

Le BIM a pour objectif d’aboutir à une ingénierie concourante. Cela se traduit par des flux de travail qui engagent tous les acteurs d’un projet simultanément dans une étude concomitante. Les données reliées aux modèles numériques pendant les phases d’études, de construction et d’exploitation excluent la perte d’information au cours du cycle de vie du bâtiment.

Le BIM est une approche pluridisciplinaire globale. Nous la motivons et la coordonnons au sein des équipes projet.

ÊTRE ACTEUR DE LA TRANSITION ENERGETIQUE ET ECOLOGIQUE

Notre action participe à construire des immeubles de nouvelle génération, sains et confortables, qui répondent aux problématiques suivantes :

  • La sobriété énergétique et matérielle
  • Une conception responsable, de haute qualité environnementale et architecturale
  • Des circuits courts et locaux
  • Des matériaux bruts ou peu transformés, laissés visibles autant que possible
  • Des bâtiments « human friendly« 

LE BOIS, UN MATERIAU PERTINENT A PRIVILEGIER

Le bois est un matériau écologique par excellence : conçu à partir d’une ressource renouvelable, disponible en abondance et entièrement recyclable, le bois est l’unique matériau de structure qui stocke le carbone au lieu de l’émettre.

Aujourd’hui des solutions techniques existent pour faire du bois un matériau porteur pour la construction d’immeubles, du R+2 aux immeubles de grande hauteur.

PRESERVER LES RESSOURCES CLES

Parce que nous ne pouvons construire durablement sans penser à renouveler les ressources, la société ARTEMIS INGÉNIEUR prend part dans l’exploitation forestière régionale.

EN FRANCE :

9 %

Part de marché du bois pour les maisons individuelles (2016)

4 %

Parts de marché du logement collectif en bois (2016)

28 %

Part de marché des extensions / surélévations bois (2016)

PRODUCTION BOIS ET BETON : FOCUS SUR LES CONSOMMATIONS

  • 1 mètre cube de béton est coulé chaque seconde en France. La production de ce béton associé à l’acier d’armature émet 500 kg de CO2.
  • 0,6 mètre cube de bois construction est scié chaque seconde en France. Ce bois stocke 600 kg de CO2

En choisissant le bois, l’émission de plus d’une tonne de CO2 est évitée chaque seconde.

Une maison individuelle représente 15 à 20 mètres cube de bois.